Pas forcément compris de toutes et tous, le fétichisme des pieds est déjà une interrogation en lui-même pour beaucoup et hélas bien plus encore lorsqu’il s’agit de pieds odorants, puants, sales. Cependant, il faut bien distinguer l’attirance que l’on peut avoir pour des pieds sales de l’attirance pour des pieds odorants ou encore puants.

Comme toujours lorsque l’on veut tenter de définir un fétichisme lié au pied féminin, on se retrouve à devoir parler de sens, de désirs, d’envies, de fantasmes et d’intimité. Le domaine du fétichisme des odeurs de pieds est très varié et nous allons découvrir cela par étapes, tout en gardant à l’esprit qu’il n’existera jamais 2 fétichistes des pieds absolument identiques.

Fétichiste de l'odeur de pied

 

Qu’est-ce qui peut tant exciter les fétichistes des pieds odorants ?

Admettez volontiers que les pieds ne sont pas la partie la plus exhibée du corps féminin lors de l’hiver, et pas toutes n’osent sortir les orteils au soleil en été. Il s’agit d’une partie du corps au final très intime, et érogène de surcroit. L’odeur de pieds est au final du même ordre : objet intime et unique pour le fétichiste, l’odeur varie selon les jours mais également de l’activité de la personne dans son quotidien, de son mode de vie, une odeur qui de plus restera unique d’un individu à l’autre. L’odeur de pieds puants peut alors devenir le fruit d’une longue après midi de marche par exemple, apportant un résultat particulièrement intime qui peut être offert de bonne volonté par les déesses les plus ouvertes d’esprit.

L’autre caractéristique du pied qui pue, c’est qu’il peut sentir à différent niveaux : du pied propre qui renferme une très légère odeur enivrante (qu’il faut aller chercher entre les orteils) à l’odeur assommante d’un pieds puant bien sale, il y a un monde.

Par habitude, il y aurait même quelques expressions accentuant le degré de puissance de l’odeur :

  • Pied odorant : plutôt l’odeur de la journée
  • Pied puant : odeur de la journée avec activité physique ou sur quelques jours
  • Pied fumant : à + 1 semaine de même chaussettes et chaussures portées

Evidemment, nous ne sommes pas tous égaux en transpiration pour de bons pieds odorants : quelqu’un peut vous concocter une paire de chaussette fumante en seulement 48h quand pour d’autres, et bien cela reste du domaine de l’impossible puisque tout le monde ne sent pas des pieds, et pas forcément par choix même s’il existe des solutions drastiques sur quelques jours !

C’est là où il est primordial pour le fétichiste de comprendre que la pratique de ce fétichisme est un réel “investissement” en temps, temps qui déborde sur la vie privée de la personne “donneuse d’odeurs”. Pas évident donc de trouver la personne souhaitant prendre autant de temps tout en renonçant à son propre confort olfactif si cette même personne ne supporte pas les mauvaises odeurs.

Premier coup dure donc pour les fétichistes des odeurs de pieds : les pieds qui sentent étant considéré comme un défaut, la majorité d’entre nous lutteront contre le phénomène afin de le corriger. De la recette de grand mère aux produits spécialisés en pharmacie, le problème des pieds odorants est même considéré par beaucoup comme un problème d’ordre médical.

 fétichisme de sentir les pieds sales

 

Fétichisme des odeurs de pieds Vs Fétichisme de pieds sales

Il y a une très large différence entre le fétichisme pour les pieds sales du fétichisme pour les pieds qui sentent. On peut bien sûr aimer les deux, mais cela ne va pas forcément de paire. Vous pouvez tout à fait vous amuser avec une déesse qui aurait salit ses pieds (en marchant par terre en laissant des cendres de cigarette par exemple, cela fait très bien le travail) sans pour autant sentir ou puer des pieds. L’inverse est également vrai : on peut aimer les pieds odorants tout en ayant une complète aversion pour les pieds sales, cela permettant de conserver une apparence totalement angélique du pied féminin tout en profitant très largement des effluves qu’il peut renvoyer.

Pour le fétichiste, pieds odorants ne veut pas dire pieds sales, attention !

Dans le champ lexical de la rencontre fetish des pieds entre hommes, il existe le terme « décrasser », expression décrivant le fait de lécher les pieds de son maître pour les nettoyer. Cela est très particulièrement employé dans un contexte de domination et de soumission, avec une odeur bien forte et avec des pieds sales la plupart du temps. Décrasser voulant dire nettoyer à la seule force de la langue, cela peut très bien être pour nettoyer une odeur par l’abondance de salive et lèches répétées ou pour enlever la “crasse” qui se serait collé sous les pieds ou entre les orteils.

Il n’est pas rare de tomber sur des soumis souhaitant absolument des pieds odorants à décrasser, mais propres afin de pouvoir les lécher sans retenue. C’est donc assez paradoxal mais non, l’odeur du pied n’est pas reliée à une envie de pied sale (ou pas forcément), et donc quelqu’un puant des pieds n’est pas à considérer comme sale. Disons qu’il faut réussir à assumer ses odeurs au quotidien et à en être très fier pour vouloir les partager, mais nous en reparlerons plus tard.

Pour en revenir à nos moutons, le fétichisme des pieds sales est d’ailleurs par essence lié au sens de la vue. Cependant, comme pour l’odorat, il y a bien un moment où il est intéressant de faire entrer en jeu le goût et donc lécher (décrasser)… Cela ne sera pas le cas des vénérateurs et renifleurs qui se contenteront de regarder et sentir sans toucher les pieds de leur déesse.

Tout ce beau petit monde est appelé “kiffeur” dans le lexique de la rencontre gay.

bdsm et foot fetish

 

BDSM et odeurs de pieds

La soumission aux pieds des femmes n’est jamais bien loin en fétichisme puisque nous sommes au final nombreux dans la population à vénérer en secret les petits pieds sexy de ces dames. Le désir de « sniffer » (compression de « renifler ») des pieds odorants de femmes n’est pas forcément couplé à de la domination et au BDSM. Pour autant, ce fétichisme est particulièrement présent dans la pornographie au travers du stéréotype de la femme domina faisant lécher ses pieds puants en punition à son esclave sexuel qui lui est dévoué.

C’est ce qu’il y a de plus paradoxal et d’intéressant avec le BDSM et le fétichisme des pieds : les punitions sont toujours reçues par les fétichistes comme offrandes, cadeaux et grands privilèges puisqu’il s’agit de pieds, l’objet de tous leurs désirs. Drôle de punition non ? Aimer les pieds qui puent et les sentir par la force n’aura que peu d’effet sur celui qui adore juste l’odeur sans être soumis, quand pour d’autres cette « humiliation » aura un effet particulièrement aphrodisiaque.

Il y a de tout pour faire un monde et les adorateurs de pieds odorants ne sont donc pas tous des soumis qui prendront cela comme une punition, bien au contraire !

Une bonne odeur de pieds, cela se travaille, s’entretient même, et peut être concocté avec amour comme un précieux cadeau éphémère qui ne durera pas bien longtemps. De quoi profiter encore plus de l’instant présent pour le fétichiste qui comprend très bien que cette offrande est littéralement volatile.

forcer à sentir des pieds qui puent

 

Fétichisme des chaussures et de la chaussette qui pue

Bien évidemment, avoir des pieds qui puent c’est bien plus facile à obtenir par de l’exercice physique dans des chaussures de sport. Pour autant, le puriste du fétichisme de l’odeur des pieds pourra vous rétorquer que le plus intéressant est de pouvoir profiter des odeurs qui auraient été laissé au quotidien dans la chaussure. Pour lui, c’est l’odeur de pieds qui compte, pas les pieds.

Cela rappelle le témoignage sur internet d’un grand fétichiste des odeurs de pieds de femmes qui, gamin, se promenait en totale liberté dans une clinique en attendant sa mère qui y travaillait pour se faufiler dans les vestiaires et renifler les « sabots » des infirmières. Autant vous dire qu’il aura développé une extrême attirance et gros fétichismes pour les infirmières, les odeurs de pieds, les sabots et les mules sans pour autant développer d’attirance particulière pour le pied féminin.

Il n’est pas rare qu’un fétichiste des odeurs de pieds ne se prive pas (si il en a l’occasion et en toute discrétion) de mettre son nez dans des chaussures qui ont été portées, mais n’est-ce pas littéralement mettre le nez dans les affaires des autres, chose mal vue ? C’est un petit jardin secret particulièrement excitant mais qui peut être interprété comme une réelle « intrusion » : encore une fois, une odeur de pieds, c’est quelque chose d’intime !

A noter que peu importe la chaussure tant que l’on y retrouve son plaisir personnel pour la majorité des fétichistes de l’odeur de panards. On retrouvera tout de même une marque iconique pour 2 modèles (« séries » serait plus approprié) de chaussures de sports : les AirMax et les TnRequin de Nike. Il existe même un fétichisme tout particulier pour ces deux chaussures emblématiques de la marque à la virgule.

Dans ce que l’on retrouve et qui est récurrent en demandes sur les petites annonces fétichistes, ce sont les talons et autres escarpins (car symbole de l’élégance, du sexy et/ou de la dominance dans le monde de la gynarchie). Bien évidemment s’y ajoute la demande d’avoir le privilège de pouvoir renifler ce type de chaussures portées après une bonne journée de travail au bureau. Dites bonjours aux fétichistes de la secrétaire ou encore des hôtesses de l’air.

Dernier cas et pas des moindres : le fétichisme de la chaussette puante se trouvera plus volontiers par sa dénomination en langage sms : cho7. Comme pour les pieds, il y aura le fétichiste de la cho7 propre et celui qui aime aussi les odeurs, puisque c’est tout de même l’accessoire idéal pour renfermer de bonnes fragrances de pieds odorants sur la durée tout en ayant le contrôle sur le degré souhaité de l’odeur. On considère le plus souvent qu’au-delà d’une semaine l’on tombe dans la « chaussette fumante ».

La cho7 fumante, c’est la jolie petite expression pour bien signifier que là, la chaussette sera vraiment puante, celle-ci ayant été portée bien longtemps au point de se raidir sous le poids de la transpiration accumulée quand elles sèchent après les avoir enlevé. Très pratique, une telle chaussette reprendra sa forme et sa pleine puissance sensorielle en étant portée de nouveau quelques minutes…

Question odeur, il n’y a pas à faire : c’est bien la chaussette qui permet de profiter amplement des odeurs les plus fortes pour les mecs les plus hard, car oui, quoi qu’on en dise, les personnes assumant adorer les odeurs de pieds vraiment assommantes au point d’en vomir seront très certainement toujours considéré comme hard, à tort ou à raison.

fétichiste des chaussettes et cho7

La guerre aux pieds qui puent

Les odeurs de pieds sont synonymes de mauvaises odeurs, et cela doit être vrai puisque la publicité ne se prive pas pour vanter des produits pouvant parvenir à masquer ces odeurs désagréables (quand une pub dit un truc, c’est forcément vrai). Pour le fétichiste des pieds, non seulement l’odeur n’est pas désagréable mais peut être aussi facteur de grande excitation sexuelle. Cependant, ce n’est pas pour autant que ce dernier appréciera de vivre en permanence dans une maison qui sente les pieds, et encore moins si il doit recevoir du monde à la maison. Par convention sociale, “cela fait sale“.

Cette réplique, les fétichistes des odeurs de pieds l’ont déjà entendu :

« Je me lave moi monsieur, je suis propre ! »

Si cela est votre premier réflexe, pensez que comme d’autres parties de votre corps, cette odeur est unique dans le sens où c’est votre odeur bien à vous qui se distinguera de celles des autres, mais aussi dans le sens où il y a bien “UNE” odeur de pieds reconnaissable de tous. Chacun a une odeur unique mais pour autant avec une similarité suffisante pour que le commun des mortels arrive à identifier la provenance d’une telle effluve. Entrez dans les vestiaires des hommes après un entrainement de foot et vous vous exclamerez certainement « ça pue des pieds ici ». Bon, vous pouvez aussi dire « ça pue la transpi », mais si l’odeur dominante dans la pièce est bien celle des pieds, il y a fort à parier que c’est bien celle-ci que vous indiquerez même si dans l’air ambiant il existe également une forte odeur de transpiration mêlée à celle du déodorant bon marché.

Ensuite, on peut faire plus intime que les pieds : votre odeur de transpiration ne sera pas la même au niveau de votre intimité mesdames et sera distinguée de votre odeur de transpiration “du corps”. Il resterait encore quelques odeurs corporelles à citer qui ne seront aucunement confondu avec une odeur de transpiration, de pieds, ou de sexe, et dont je tairais la provenance afin de ne pas troubler les âmes sensibles. Certains fétichistes des petites culottes, de l’uro (ondinisme), du farting et aficionados de la scato comprendront.

En attendant, la guerre aux odeurs de pieds est bien présente car tout le monde n’aime pas le fromage… Ne plaisantez pas car après tout, il s’agit de bactéries de la même famille (brevibacteria) qui apportent cette odeur si particulière que l’on retrouve également dans des fromages tels que le Comté et le Gruyère (ces bactéries entrent même dans la confection de certains fromages). Qui aime les formages odorants aimerait les odeurs de pieds ? Autre fun fact : cette odeur est interprétée par les chiens comme une odeur de *%$#]^% de chienne, vous comprendrez donc pourquoi votre animal de compagnie en chaleur passe son temps à lécher vos orteils lors de ses périodes ou encore pourquoi il raffole du fromage.

Alors oui, ok : les odeurs de pieds, c’est désagréable pour une majorité d’entre nous. Il en est de même des autres odeurs corporelles au passage ou des odeurs de fromages, cela n’est pas strictement réservé aux petons. Comprenons alors que même un très grand fétichiste ne va pas embaumer sa maison s’il reçoit du monde, ou encore partager ses propres odeurs de pieds avec les masses ! Il y aurait une forme d’affront à partager de ses odeurs de pieds :

« (…) pour une personne fier et qui assume ses odeurs de pieds »

C’est ce que l’on peut retrouver dans la plupart des annonces du domaine sur internet en farfouillant bien. Le problème serait donc là : si le fétichisme des pieds est une bizarrerie pouvant prêter à sourire, le fétichisme pour les pieds qui puent serait à un niveau qu’il faut “assumer”, plus hard, ou alors tout simplement tabou puisque l’échange d’odeurs corporelles n’est en soit pas une chose acceptable dans la vie courante en société. Ce n’est pas pour rien que les odeurs de pieds sont aussi intimement liées aux domaines de la domination et de la soumission : c’est une punition au final « soft » puisqu’une odeur forte ou une odeur de pieds sont à considérer comme quelque chose que l’on subit des autres dans la vie courante.

Et comme nous vivons dans un monde riche et diversifié, il faut rappeler qu’il existe également des personnes qui n’aimeront que l’odeur sans que cela implique un cadre sexuel, bien évidemment.

fétichiste odeur de pieds

Fantasmes et odeurs

C’est dans le domaine de la domination/soumission que l’on trouvera le plus volontiers du contenu imageant les fantasmes liés à l’odeur des pieds. Comprenons-nous bien : mettre en image une odeur, il n’y a certainement rien de plus difficile dans l’audiovisuel et les publicités pour parfum en périodes de fêtes de fin d’année me font dire que c’est très simple de se louper.

Alors, je ne sais pas pourquoi, la « sniff » de pied semble être réservée dans le porno au domaine du FemDom (contraction de Female Domination) où il faut forcer ou plus simplement humilier un soumis. Cela apporte un contenu très intéressant car finalement assez varié selon les formes de pieds et autres accessoires que l’on préfère (vernis à ongle, talons…) mais question diversité, l’odeur est au final très peu présente pour laisser place à ce qu’il y a de plus visuel : la lèche de pied.

Il faut dire que même en FemDom, voir 10 min d’un soumis allongé par terre avec les pieds puants de sa déesse sur son visage n’est pas le spectacle le plus violent et expressif que l’on puisse imaginer, et pourtant cela reste le rêve de beaucoup des fétichistes. Être un « paillasson humain » n’est pas réservé qu’aux fétichistes des pieds sales, l’odeur compte, et très certainement plus quand celle-ci est discrète entre les orteils et qu’il faut vraiment prendre son temps pour la trouver.

odeur et foot fetish

Odeurs et mise en scène

Du FemDom pour mettre en image les odeurs de pieds, vous n’aurez plus que cela au menu désormais ! Il pouvait rester encore un domaine permettant de profiter d’un spectacle invisible : la caméra caché d’un fétichiste reniflant les doux pieds de sa copine pendant son sommeil.

Nous y revenons une fois de plus : une odeur de pieds, aussi minime ou assommante soit-elle ; reste quelque chose d’intime et il a été considéré que les vidéos et autres contenus où l’on ne voit pas très clairement le consentement de toutes les parties ne pourront plus être acceptées sur les gros tubes porno.

Côté photographie, posons-nous la question de savoir comment immortaliser en image l’invisible ? Dans 99,99% des cas, cela sera fait à l’aide de la grimace de celui sentant l’odeur de pieds, cela pouvant donc être interprété comme quelque chose de désagréable, d’humiliant et comme une punition.

Nous ne vivons donc pas dans un monde qui réhabilitera l’odeur de pieds dans notre société comme un plaisir, l’imagerie populaire étant celle de la punition subit. Cela serait du domaine des « vrais » soumis, ceux qui n’ont pas peur d’être humiliés et sont hard, affirmation que nous n’avons bien sûr pas généralisé dans cette définition du fétichisme des odeurs de pieds. Voilà pourquoi ce fétichiste si particulier, bien spécifique dans le domaine du foot fetish, peut être sujet d’incompréhensions menant à des jugements de valeurs que subissent aussi les hommes soumis souhaitant appartenir à une maîtresse domina ou tout simplement pratiquant le BDSM.

Si le fétichiste des pieds odorants est déjà assez rare, il en est de même pour la femme qui aura une réelle attirance pour ce partage au final très intime. Cela se trouvera plus facilement dans le domaine BDSM comme une punition, un moyen de dressage pour assoir une autorité ou encore comme une récompense après un bel acte de soumissionA citer également les money slaves (qu’il faudrait appeler money mistress) qui n’hésitent pas à rabaisser dès qu’elles le peuvent leurs larves et esclaves financiers, mais pour en rencontrer une dans le monde bien réel cela est encore une autre paire de manches hors de la communauté BDSM.

fétichisme des pieds odorants

 

Pour conclure : rencontres et fétichisme de l’odeur de pieds

Il semblerait que cette pratique soit effectivement très compliqué à réaliser en dehors de l’intimité du couple, et même être en ménage et accepté comme fétichiste des pieds par sa partenaire ne garantira pas de pouvoir se délecter de cette odeur corporelle si particulièrement recherchée dans l’univers du foot fetish. Il reste donc la communauté BDSM, seule à avoir totalement intégré ces petits jeux sous forme d’humiliations et punitions pour asservir un soumis. Cela reste dommage puisque cela amène le fétichiste à devoir faire beaucoup de compromis pour pouvoir réaliser son fantasme ultime

 

ENVIE DE TÉMOIGNER, DE LAISSER UN AVIS ?

C’est ouvert à toutes et tous et c’est gratuit !


18 commentaires:

  1. Miss Marilyn

    14 février 2022 at 11h01

    Très complet, peut-être presque trop car faut être passionnée pour tout lire.

    Vous avez juste oublié les pieds moites, c’est pas forcément odorant mais sa joue pour beaucoup, moi mon mari il en ait fout quand je termine mon sport du matin !!!! 🙂

    Répondre
  2. Lovefooterfetish

    8 février 2022 at 13h48

    Je dirais pas que que c’est une question d’odeur : il y a des pieds odorants qui pour moi sentent bon (transpi dans des tongs en été, ça laisse une bonne odeur même si bien forte mêlée à l’odeur plastique), et d’autres qui puent et que je déteste. Et ça a l’air perso, c’est pas la matière ou la chaussure qui vont faire l’odeur. Je suis le seul comme ça ?

    Répondre
    • Popeye001

      9 février 2022 at 6h40

      Non, tu n’es pas le seul dans ce cas.
      Il est vrai que chacun a son ressenti sur les odeurs, et que l’odeur des pieds est souvent pour ne pas dire toujours mêlée à une autre, que ce soit de la chaussette, du plastique, du cuir etc etc.
      Donc ce mélange modifie effectivement l’odeur du pied, qui déjà est différente selon les femmes (ou les hommes, ne soyons pas sectaires ^^).
      Et c’est là qu’en y réfléchissant un peu, je peux comprendre parfois certaines femmes qui me traitent de tordu ou de dégénéré, même si ça fait mal d’entendre ça.
      Posons nous 5 minutes pour étudier un cas pratique que je connais bien : Môôâaa ! lol
      Donc, je suis un fétichiste des pieds … pas très courant d’aimer ce genre de partie du corps féminin … qui plus est j’aime quand les pieds sentent forts … là on commence à aller vers le glauque, la perversité, le mec qui tourne pas rond dans sa tête, ou qui a trop de monde à l’étage … mais ce n’est pas tout, attendez, partez pas … je suis aussi un soumis, donc juste respirer des pieds (quand on a la chance de trouver une femme qui accepte ça) ne me suffit pas, car il faut en plus qu’il y ait un scenario de dominante (la femme) à dominé (moi), avec tout ce qui va avec, jusqu’au gode ceinture (entre autres) et bien entendu, avec une domination ayant pour base … quoi ? on vous l’a dit et répété ! … les pieds bien sûr… avouez que pour les gens dits “normaux” ça commence franchement à faire peur, à envie de partir en courant etc etc….
      Bref, même si je pousse un petit coup de gueule de temps en temps, surtout sur les pseudos dominas, il faut bien avouer que ce que je recherche ne se trouve pas facilement, croyez-moi, j’en ai bien conscience.

      Répondre
      • FrankAdmin

        9 février 2022 at 21h07

        Bien vu Popeye.

        Je pense qu’il est possible de réussir à faire même une catégorisation des odeurs selon les matières, car en effet c’est un élément parfois essentiel. Par exemple j’en arrive à faire la distinction entre des pieds puants avec une odeur qui me plait par rapport à des pieds très légèrement odorants avec une odeur qui m’insupporte. De là, il doit y avoir sûrement deux catégories de personnes : le fétichiste pure de l’odeur qui va aller vers sa préférence et le soumis qui lui recherche à être forcé et donc que cela soit insupportable en odeur.

        Et pour préciser : on peut aimer l’odeur d’une matière sans pour autant être fétichiste de la chaussure en elle-même. Comme on peut être avant tout fétichiste de la cho7 et de ses nombreuses odeurs possibles sans porter un intérêt pour le pied.

        Répondre
  3. Alexe23

    7 février 2022 at 13h08

    Juste comme ça : tout le monde demande des pied propre a une domina, votre cas n’est pas une généralité.

    J’ai jamais vu des soumis autant la ramener sur ce qu’ils désirent eux. Vous confondez domina et petite amie non ??

    Répondre
    • FrankAdmin

      7 février 2022 at 13h25

      Voici une petite remise en place que personnellement j’apprécie.

      Je n’ai pas trouvé de statistiques ou recherches, mais oui, il me semble bien que le pied puant est une demande très minime, souvent accolée au BDSM “hard” voire “trash” car s’accompagnant d’autres punitions. C’est basiquement du FemDom avec une humiliation ou récompense bien particulière. En tout cas, c’est comme cela que le représente le porno et donc comment se le représente les gens “un peu au courant” selon moi.

      Tu trouves cela fou, bizarre, trop trash ou hard ? Ton avis compte.

      Répondre
      • Alexe23

        7 février 2022 at 13h34

        rien de tout ça. On peut juste pas aimer.

        Répondre
        • Alexe23

          7 février 2022 at 13h37

          et j’aime le fromage

          Répondre
          • morpheuse

            10 février 2022 at 2h50

            je vous invite maitresse : vous posez vos pieds puants sur un plateau de formage pour que j’en fasse la dégustation, ça vous va ?

    • Popeye001

      9 février 2022 at 6h53

      Plusieurs choses : d’abord, si une majorité de soumis demandent des pieds propres à une domina, cela ne veut pas dire que tout le monde le demande. Dans l’article de l’Administrateur, il montre bien qu’il doit y avoir autant de fétichismes différents que de fétichistes. On peut aussi penser qu’il y a des dominas qui sont différentes, qui sont attirées par telle ou telle soumission, par tel ou tel genre de soumis.

      Ensuite, non, désolé, perso je ne confonds absolument pas une domina et une petite amie. Je trouve simplement que la relation doit être équilibrée et que chacun devrait pouvoir y trouver son compte. D’ailleurs, en règle générale, il y a discussion avant, pour pouvoir fixer certaines limites, non ? Donc j’estime que ce n’est pas trop demander qu’avoir en retour quelque chose qui me plait, si d’abord je donne à la domina ce qu’elle aussi elle recherche.

      Troisième et dernier point : je peux aussi te retourner le compliment … donc si je te suis bien, quand on demande quelque chose à une domina, c’est la confondre avec une petite amie. Tu dis aussi que la plupart des gens demandent des pieds propres, toi aussi je suppose vu la tournure de ton commentaire. Donc, demander des pieds propres est aussi confondre une domina avec une petite amie …

      Je pense qu’il faut juste accepter que tout le monde est différent, que nous vivons tous notre fétichisme et/ou notre soumission de manière différente. Perso, je ne critique personne, je ne prétends jamais expliquer à quelqu’un comment il doit vivre sa passion… j’ai déjà assez de mal à réaliser mes propres penchants.

      Répondre
      • Alexe23

        9 février 2022 at 20h45

        Comme dit, pas de généralisation.

        Maintenant dsl mais toi tu es soumis et fétichiste des pieds donc sa te fais un mélange forcément de pied odorant. Moi je te parle du soumis de base qui s’en fous des pied, il demandera propre.

        Comme sa c’est pas fou ce que tu demande et ces cohérent.

        Répondre
    • Aubainedesuite

      9 février 2022 at 21h17

      Vous confondez “slave” “soumis” et “petite amie”.

      Il y a des domina qui ne veulent qu’un slave qui ferme sa gueule, un bon esclave et jouet sexuel, son plaisir ne compte pas, on pose juste des limites.

      Tu as des dominas qui veulent des soumis avec qui il y a donc un échange en se mettant OK sur comment chacun prendra son pied.

      Et la petite amie, c’est con comme exemple, ça n’a rien avoir. J’ai eu une copine domina et l’un n’empêche pas l’autre.

      Faut justement pas généraliser, ça saoule.

      @Popeye

      “Je pense qu’il faut juste accepter que tout le monde est différent, que nous vivons tous notre fétichisme et/ou notre soumission de manière différente.”

      – Amen –

      Répondre
  4. NeverCopain

    7 février 2022 at 11h23

    “Décrasser” ? On en apprend tous les jours et je sais que je suis plus “odorant” que “fumant” ! Une légère odeur… Gros taf cet article.

    (au passage si une domina comprend ce trip, je suis dispo (et pas pour du vénal)

    Répondre
  5. Popeye001

    7 février 2022 at 3h23

    Bonjour,
    Très bon article, complet, et qui fait bien la distinction entre pieds odorants, puants etc et pieds sales. Je suis d’accord, ce ne sont pas les mêmes types de fétichismes, mêmes s’ils ont les pieds en commun.
    Je suis aussi d’accord sur le fait que c’est hyper compliqué de trouver une femme domina qui accepte cela, que c’est compliqué peut-être pour elle d’arriver à “faire puer” ses pieds. Il est vrai que comme vous le dites dans l’article, la société bannit toutes les odeurs corporelles, considérées comme mauvaises odeurs.
    Bon … il faut donc se rendre à l’évidence, nous vivons dans une société aseptisée par des bien pensants, dans tous les domaines d’ailleurs. Quelle horreur si on mange une tranche de saucisson ou de jambon de plus de 0,5 mm d’épaisseur !!! Mais bon, ce n’est pas le sujet …
    Je comprends très bien ce principe que vous évoquez, que l’odeur des pieds est une chose très intime pour les femmes, que ce n’est pas forcément ce qu’elles souhaitent partager avec un soumis (ou pas soumis d’ailleurs). Chacune et chacun est libre de fixer ses propres limites, c’est d’ailleurs primordial entre une domina et son soumis. Par contre, je pense sincèrement que la relation, éphémère ou durable doit être équilibrée. Si seule l’une des parties y “trouve son compte”, ce n’est pas très sain.
    A titre personnel, j’ai eu quelques expériences avec des “dominas” (je mets entre guillemets, car 95% d’entre elles n’en sont pas !! quoiqu’elles en disent ! Quand on est uniquement intéressée par l’offrande … (encore un joli mot qui … bref, vous m’avez compris) et qui se foutent complètement de leur partenaires, je n’appelle pas ces dames des dominas). Ces expériences ont quasi toutes été négatives (sauf une seule), pour différentes raisons : – premièrement, être dominatrice ne s’improvise pas. Je trouve que beaucoup d’entre elles n’y voient que l’aspect financier, sans avoir de relations sexuelles, et s’imaginent que dominer un soumis c’est juste le faire ramper à leurs pieds, lui dire quelques insultes (sur un ton d’ailleurs pas très crédible, avec des mots encore moins crédibles), tout en pensant que le soumis en question n’y verra que du feu, et bien entendu, commencer par demander la fameuse la célèbre OFFRANDE !
    Entendons-nous bien, je n’ai rien contre les relations tarifées, je suis même plutôt pour … à condition que chacune des parties soit satisfaite. Si avant de parler BDSM on parle d’argent, alors pour moi on ne parle plus de la même chose, et je considère qu’il s’agit d’une prestation rémunérée… donc si on promet des pieds odorants, on donne des pieds odorants, et on est payée pour cela. Un contrat est un contrat, et il n’est quasiment jamais respecté.
    – deuxièmement, j’ai rencontré des vraies dominatrices, pas beaucoup, toujours en relation tarifée (mais bon, ce n’est pas le plus gênant pour moi). Seul petit bémol, le soumis que j’étais n’a pas eu son mot à dire, j’ai fait ses 4 volontés, (même ce qui ne me plaisait pas, genre face sitting, et gros léchage jusqu’à son orgasme … et moi rien ! que dalle ! Je n’ai pas eu le droit de voir ses pieds (bien cachés dans des bottes ma foi fort élégantes), encore moins de les toucher, et quand à l’odeur ..; je ne pouvais que l’imaginer. Bref, l’égoïsme d’une des 2 parties fait que l’autre se sent frustré (bizarre que le frustré soit TOUJOURS le soumis …)

    Pourtant, UNE domina a été correcte. Avant la rencontre nous avons mis au point les modalités, ce qu’elle voulait, ce que je voulais, le prix de la séance etc etc. Le RV a été fixé de telle sorte qu’elle puisse avoir des pieds aussi odorants que possible, et elle a tenu parole. Nous avions mis au point un scenario avec nos désirs mutuels mélangé, et je dois dire qu’elle a été parfaite. Ses pieds étaient odorants, j’en ai profité, j’ai été son jouet pendant une heure, et elle m’a superbement récompensé.

    Donc, pour résumer, votre article est objectif, et j’y souscrit à 100%.

    Pourvu que chacun y trouve son compte, même si c’est pas facile avec un fétichisme des pieds odorants ou puants, j’en ai bien conscience.

    Répondre
    • Pericles lecheur

      7 février 2022 at 4h10

      Il me semble évident qu’une domina a, de son côté et de part “le contrat”, le devoir de contenter aussi son soumis, mais je pense très sincèrement que le souci trouve sa source avant tout dans le porno qui aura très standardisé ce genre de pratiques.

      Les mêmes insultes et expressions incitant à répéter inlassablement “oui maîtresse”, c’est à peu près la seule chose que connait une personne lambda, la plus instruite étant éduquée à 50 nuances de Grey, on est donc loin d’une haute compréhension du fétichisme ou même de la soumission.

      C’est d’ailleurs le même souci sur ce site : les profils des money slaves sont pitoyables, les 3/4 des photos en boutiques sont d’une qualité n’incitant clairement pas à l’achat. Non seulement il n’y a aucun effort pour comprendre pourquoi des hommes peuvent aimer les pieds, mais il y a également clairement l’idée qu’un soumis qui est fétichiste est un imbécile capable d’acheter 100€ une photo des plus médiocre trouvée sur internet.

      Répondre
      • Popeye001

        7 février 2022 at 7h45

        Complètement d’accord avec Pericles, et re d’accord avec notre Administrateur. Tellement de fétichistes se font avoir et sont considérés uniquement comme des décérébrés capables de payer des fortunes sans jamais rien dire.
        Evidemment, beaucoup d’entre nous (sûrement plus de la majorité, voire quasiment 100%) ne vont pas crier sur les toits qu’ils adorent les pieds des femmes. Avec certaines “professionnelles” nous sommes déjà considérés comme des tordus, alors imaginez ce qu’une personne dite normale va penser de nous. Il est vrai que Google et les grands moralisateurs de la vie quotidienne ne nous aident pas, c’est le moins que l’on puisse dire.
        Des sites comme celui-ci aident à la compréhension du fétichisme, c’est un fait … Seul bémol, il n’est fréquenté que par des fétichistes, et des dominas (vraies femmes pratiquant et aimant le BDSM, ou pseudo dominas en quête de pigeons), donc uniquement par des personnes connaissant déjà ou pensant connaitre le fétichisme. On tourne en rond quoi.
        Une femme ne s’offusquera jamais si un homme est fétichiste des seins ou des fesses d’une femme, des pieds c’est moins sûr.

        Répondre
        • FrankAdmin

          7 février 2022 at 12h05

          Au commencement, il faut déjà débuter par des infos et témoignages fiables qui soient bien visibles. Si l’on arrive à faire oublier les vidéos du style micro-trottoir où l’on se moque ouvertement des fétichistes en les traitant justement de “malades mentaux” (et il y en a pas mal de la même chaîne Youtube de ces vidéos…), cela serait déjà pas mal.

          Je reviens par exemple sur ce billet : https://bopieds.com/leche-pieds-propre-sale-fetichisme-footfetish-lecheur/

          Il propose une méthode pour faire entrer le fétichisme des pieds dans sa vie de couple sans risquer cette image de taré qui nous collera à la peau pour quelques années encore.

          Cependant, les mœurs changent pour le mieux pour les fétichistes des pieds, la nouvelle génération est bien plus ouverte et maîtrise même le jargon en connaissant le terme “footjob”. Il y a donc de l’espoir.

          Répondre
    • FrankAdmin

      7 février 2022 at 4h22

      Bonsoir et merci à vous deux.

      Je valide ton coup de gueule Pericles :

      99% du contenu boutique est déjà filtré en modération, en plus des nombreux profils que je supprime presque quotidiennement.

      On dirait que “fétichiste des pieds” = “pigeon” dans la tête de beaucoup. Alors si quelqu’un comme Popeye arrive et se mets à demander des pieds odorants, je pense que la personne sera très rapidement perdue !

      La solution dans un premier temps : l’éducation. C’est dans cette optique que s’inscrit BoPieds avant tout.

      Il faut des gens avec beaucoup de patience pour expliquer le pourquoi du comment pour un fétichiste et essayer d’être présent de manière plus positive sur internet. Je vous rappelle que pour l’instant Google considère le fétichisme des pieds comme un sujet à faits divers plutôt glauques à base d’agressions sexuelles et autres joyeusetés.

      Passer devant les premières places trustés par les grands quotidiens en recherche Google, ça serait déjà pas mal pour donner une image autre que celui du psychopathe. Fétichisme = maladie mentale ? C’est un article que je prévois… Stand by !

      Encore merci à vous deux.

      Répondre

Laissez un commentaire


Des questions ?

Maîtresse Jess gère vos demandes, soyez courtois et surtout clair dans vos messages. Frank, votre soumis, reste également à votre disposition si vous avez des questions techniques.

ME CONTACTER
Security & Protection

captcha

This site is protected by reCAPTCHA and the Google
Privacy Policy and Terms of Service apply.
Quelles sont les règles simples de BoPieds.com

  • - Aucun mineur ne sera accepté sur nos services
  • - Pas d'annonce ou de profil d'Escort Girl
  • - Faire sa pub est interdit sans accord
  • - On reste courtois en toute circonstance

CONNECTEZ-VOUS ! CRÉER UN NOUVEAU COMPTE

Vos données personnelles ne seront jamais revendues.

 
×

 
×
VOUS AVEZ OUBLIÉ VOS IDENTIFIANTS ?
×

C'est parti