Vocabulaire fétichisme : lèche de pieds

Même une pratique aussi simple que le léchage de pieds est en fait très fascinante à décortiquer, car elle peut se présenter sous bien différentes formes selon le type de fétichisme des pieds que l’on préfère. Nous allons surtout vous parler de notre première fois pour voir comment vous aussi pouvez combler votre besoin de lécher les pieds de votre partenaire sans pour autant passer pour un “fou”.

définition de lèche de pieds pour le vocabulaire fétichisme

Lécher des pieds, est-ce forcément de la domination/soumission ?

Comme presque toujours dans le domaine du fétichisme du pieds, le léchage ne fera pas exception à la règle et sera teinté de domination/soumission, de petits « mécanismes » sympas qui peuvent s’enclencher dans nos têtes pour prendre bien plus de plaisir. Alors remettons du contexte pour débuter.

Si l’on veut parler de la pratique du léchage de pieds en elle-même, inutile de vous expliquer si vous préférer y aller franco sur la voûte plantaire avec la langue bien aplatie ou voulez faire dans la délicatesse et téter délicatement le petit orteil voir « sucer » le gros orteil. Vous pouvez également lécher entre les orteils grâce à votre langue experte (je n’en doute pas). Pour cette partie, c’est vous qui savez ce que vous aimez mais svp, n’oubliez pas que nos très chers petits pieds sexy sont toujours quoi qu’il arrive rattachés à une personne, et il est très intéressant alors pour vous de trouver ce qui fera le plus plaisir à votre partenaire. Cela aura plusieurs bénéfices :

  • vous ne passerez pas pour un gros connard d’égoïste
  • vous ne ferez pas passer tous les fétichistes des pieds comme des « fêlés »
  • vous initierez avec délicatesse votre partenaire à ce petit monde très agréable
  • vous verrez que votre partenaire prendra les devants pour vous faire plaisir

Mais vous le savez probablement, sur la carte sensorielle de notre cerveau les pieds se trouvent juste à côté de l’appareil génital. Ainsi, les pieds ont toujours été connus pour être une zone érogène. De quoi donc apporter un intérêt un peu plus particulier pour les pieds avec une partenaire ne connaissant pas du tout le domaine (ou pouvant en avoir beaucoup d’aprioris ou tout simplement considérer cela comme une pratique taboue).

soumission par la lèche de pied de domina

Pour remettre un peu de contexte : « l’avant » léchage de pieds

Il y a toute une partie que l’on pourrait appeler « vénération », c’est-à-dire une passivité à simplement admirer de beaux pieds. Cela peut se faire sur internet (merci Bopieds.com !) ou même en réel dans des sessions plutôt tirées sur le Bdsm et qui ont pour but de créer une frustration chez le soumis qui n’a pas encore le droit de toucher et de « goûter » aux pieds de sa partenaire. Avant de passer au léchage de pieds, il y a bien évidemment le traditionnel massage de pieds (très agréable, et d’ailleurs pas forcément sexualisé), le reniflement (sentir), caresser, embrasser. Ce ne sont pas des étapes à suivre dans cet ordre ou à toutes accomplir, chacun fait comme il aime (et par là j’entends bien les 2 partenaires).

Excusez-moi de revenir un instant sur le terme « vénération » qui laisse vraiment derrière elle une certaine idée de « déesse » et donc d’un asservissement à celle-ci. Nous revoilà encore dans un petit jeu de « soumission » même lorsque l’on ne fait que regarder une belle paire de pieds en buvant un petit café à une terrasse en extérieur par exemple. Pour le léchage de pieds, on pourrait se dire qu’il ne s’agirait que de l’étape « action », tout comme le massage, les caresses, embrasser, sentir, etc. mais c’est encore bien plus intéressant que cela à décortiquer.

Imaginons que vous êtes fétichiste des pieds et que vous ne savez pas du tout comment amener votre partenaire à cette fameuse étape du léchage. Si vous avez un fétichisme, il est normal de vouloir l’explorer, et tous les sens sont alors en éveils. Comme j’aime à le rappeler, pour moi les fétichistes des pieds sont de grands « hypersensibles », pas dans le sens émotif mais justement pour parler de nos sens : la vue (mater/vénérer…), le toucher (massage, caresses…), l’odorat (sentir, renifler…), l’oüi (le bruit de talons ou de frottements…) et le goût (léchage de pied).

lécher orteils et pieds de domina bdsm

Si vous voulez explorer le fétichisme des pieds avec votre partenaire et que c’est le léchage qui vous intéresse, nous mettons alors de côté le footjob et toutes autres pratiques, mais reste à savoir ce que vous voulez vraiment ! Lécher les pieds pendant l’acte sexuel ? Lécher les pieds pour de la domination/soumission ? Des pieds propres ou sales ? Des pieds odorants ?

Je pense que beaucoup dirons « tout » ou encore « je peux te faire une liste bien plus grande », mais dans notre périple pour pouvoir aboutir à en parler avec notre partenaire et communiquer de manière efficace sur quelque chose de relativement encore tabou n’est pas un exercice des plus plaisant. Pourtant, c’est le dialogue qui reste encore la meilleure solution pour son couple vous dirons tous les autres sites. Sur Bopieds, Jess et Frank ont une vision différente de part leur propre expérience personnelle :

En tant que fétichiste des pieds de la première heure (gamin), je peux vous assurer que vous partirez forcément en pleine exploration car vous découvrirez vos préférences, et par vos préférences, je parle du couple encore une fois. Plutôt que d’amener le sujet avec une CNV à la con (Communication Non-Violente) comme le « prescrirait » n’importe quel « thérapeute », explorez à deux !

Pas besoin d’en parler : avez-vous parlé pour vous mettre d’accord avant de faire l’amour la rpemière fois ou la seconde fois ? Vous aviez décidé de la position, de la durée, des différentes pratiques à faire, leur ordre ? Non. Pourquoi le fétichisme serait différent alors ? Parce qu’il fait peur à beaucoup car oui, des fétichistes des pieds qui se comportent en parfait cons d’égoïstes, il y en ici aussi sur Bopieds, ne soyons pas dupe.

comment faire l'amour en léchant les pieds ?

Mais alors, on fait comment pour en arriver au léchage de pieds ?

Pour commencer, les compliments font toujours plaisir, alors n’hésitez pas à communiquer sur le fait que vous trouvez ses pieds très jolis, tout comme ses jambes, etc. Les pieds ne sont pas à traiter différemment des autres parties du corps car, messieurs, il y en a bien d’autres des zones érogènes ou méthodes pour faire plaisir à votre partenaire. Donc, communiquez simplement sur ce que vous trouvez sexy chez elle en y incluant ses pieds sans pour autant être insistant sur cette partie.

De là, une fois que vous avez communiqué le plus simplement du monde sur le fait que vous trouvez ses pieds sexy, il y a un terreau plus fertile : si votre partenaire vous annonce qu’elle a toujours été complexée par ses pieds, évidemment que c’est à vous de la rassurer, mais pourquoi en arriver à cette étape si au final nous considérons les pieds comme n’importe qu’elle partie du corps ? Vous êtes fétichistes, mais vous aimez aussi certainement les seins, les fesses, etc. non ? Il est donc inutile, voire contre-productif, de sanctifier le pieds, même si pour vous il n’y a rien de plus beau au monde. Souvenez-vous de l’expression : « c’est sacré, on n’y touche pas », c’est exactement l’effet que l’on ne souhaite pas déclencher…

lèche pied soumis

Tu nous propose la duperie alors ? De ne pas avouer que l’on est fétichiste des pieds ?

Non, et puis avouer c’est quand l’on commet un crime et trouver que les pieds sont sexy n’a rien d’étrange. Je vous propose plutôt comme méthode d’explorer cela ensemble, avec votre partenaire, sans avoir à en parler, tout comme j’en suis certain vous avez déjà expérimenté beaucoup de choses de la même manière. Les pieds empreintent (très vulgairement et « grossièrement ») les mêmes chemins neuronaux que pour l’appareil génital, donc autant cumuler les 2 effets.

C’est ainsi par exemple que Maîtresse Jess s’est découverte « domina » car, elle aussi pouvait explorer ce côté « soumission » ultra-présent dans le léchage de pieds. Notre suggestion est donc une position avec la femme allongée sur le dos jambes jointes et relevées. Pratiquez le coït sans pour autant oublier de stimuler des zones érogènes comme le clitoris ou la poitrine en même temps. Quand les conditions seront bien réunies, débutez votre première séance « foot fetish » par une rapide exploration : embrassez-lui les pieds tout en continuant à stimuler votre bien aimé. S’il n’y a aucun « rejet », vous pouvez alors passer au léchage de pieds et partir à 2 en exploration de nouvelles sensations.

Maîtresse Jess vous explique :

« Dans mon cas, je ne pensais pas que cela pouvait être aussi agréable et décupler mon plaisir. La toute première fois, c’était justement amusant car personne ne m’avait jamais léché mes pieds, et je dois dire qu’à certains endroits sous la voûte plantaire, cela est redoutable lors de l’orgasme. Il n’y avait rien eu de méchant, rien de bizarre, rien de tabou, et pourtant oui, ce léchage de pieds avait réveillé un truc en moi : j’avais envie de re-essayer ».

Et pour Frank, ce premier léchage de pieds ?

Beaucoup de découvertes, comme par exemple que je trouvais bien plus sexy la vision de ses pieds de côté (alors que j’étais un inconditionnel de la voûte plantaire), qu’au moment de l’orgasme, ce qui a été le plus puissant n’a pas été la vision, le goût, ou tout simplement de pouvoir réaliser ce grand fantasme du léchage de pieds, mais que c’était « l’odeur » qui avait été le plus excitant. Pourtant, ma Maîtresse est propre, alors pour allez la chercher l’odeur, faut y aller vraiment entre les orteils. Du coup, le léchage de pieds devint très rapidement contre-productif pour moi : une fois léché, l’odeur partait ! Mais il y avait bien d’autres choses à explorer…

vocabulaire-domination-fetichisme-leche-pieds

Et pour les fois suivantes ?

Jess devint assez vite « Maîtresse Jess » : elle avait pris beaucoup de plaisir et avait parfaitement ressenti que moi aussi, alors autant continuer à explorer et sans se « concerter », elle demanda plus d’une fois lors de l’acte « lèches-moi les pieds ». Elle découvrit qu’en plus de la plante des pieds à lécher, il était extrêmement jouissif de se faire téter les orteils, surtout le gros.

Petit à petit, les séances de léchage de pieds ou d’orteils dérivèrent sur la domination/soumission : l’ordre était donné, je pouvais voir de la malice dans son regard car au final, elle savait très bien que oui, nous virions fétichistes des pieds à 100% sans se le dire ou trouver cela bizarre. En revanche, plus sournoisement nous ne nous étions pas rendus compte qu’un véritable lien « domina/soumis » s’était instauré dès la première fois où je m’étais exécuté avec l’ordre « lèches-moi les pieds ».

Encore une fois, puisque les pieds ne sont au final pas la seule chose à considérer pour le plaisir de votre partenaire, l’exploration « foot-fetish » n’est pas différente de l’exploration « bdsm » puisque tout est regroupé au sein d’un seul et même but : simplement se faire plaisir à 2, car le fétichisme des pieds, c’est quand même mieux à deux, pas vrai ?

Lèche de pieds sale pour domination et humiliation bdsm

Terminons avec le léchage des pieds sales

Chacun à sa propre définition de saleté et il y a là donc des limites à dépasser (ou non). Jess comprit et accepta entièrement son rôle de Maîtresse domina le jour où elle décida qu’il serait « marrant » de faire lécher ses pieds sales/odorants, tout simplement pour voir « si j’en étais capable, voir à quel point j’aime ses pieds ». En bon soumis je me suis exécuté, en râlant certes au départ, et là nous pouvions dire que nous avions fait le grand tour du léchage de pieds.

Ne vous y trompez pas, nous ne vous déconseillons pas de communiquer, bien au contraire, mais il est plus intéressant d’en discuter « après ». C’est ainsi que vous pourrez « initier » votre future Maîtresse domina au foot fetish, car dans le cas de Maîtresse Jess, elle eut par exemple cette phrase étonnante à la fin de ce léchage : « Merci, tu m’as bien nettoyé les pieds » et au final, est-ce que le léchage de pieds sale ce n’est pas ça ? Une forme d’humiliation pour assurer la domination de la femme sur l’homme grâce à cet objet fétiche qu’il adule tant ? Le léchage de pieds sales ne s’appelle pas pour rien « décrassage de pieds », mais ça, c’est encore une autre définition à ajouter à notre dictionnaire.

vocabulaire fétichisme : léchage de pied

En attendant, nous vous souhaitons d’explorer à fond, mais toujours de manière bienveillante, votre envie de lécher des beaux pieds sexy, vous trouverez quelques membres sur Bopieds.com qui comme vous adorent ça !


Commentaire:

  1. traxfeet

    26 juin 2021 at 16h49

    Les commentaires sont ouverts à toutes et tous pour discuter de cette sensation si particulière qu’est la lèche de pieds.

    Répondre

Laissez un commentaire


Des questions ?

Maîtresse Jess gère vos demandes, soyez courtois et surtout clair dans vos messages. Frank, votre soumis, reste également à votre disposition si vous avez des questions techniques.

ME CONTACTER
Security & Protection

captcha

This site is protected by reCAPTCHA and the Google
Privacy Policy and Terms of Service apply.
Quelles sont les règles simples de BoPieds.com

  • - Aucun mineur ne sera accepté sur nos services
  • - Pas d'annonce ou de profil d'Escort Girl
  • - Faire sa pub est interdit sans accord
  • - On reste courtois en toute circonstance

CONNECTEZ-VOUS ! CRÉER UN NOUVEAU COMPTE

Vos données personnelles ne seront jamais revendues.

 
×

 
×
VOUS AVEZ OUBLIÉ VOS IDENTIFIANTS ?
×

C'est parti